L'aventure JODEL

Édouard JOLY, né le 3 novembre 1898 à Saint-Rémy en Bourgogne, entre à 14 ans dans une entreprise de vente et d'entretien de machines agricoles à Beaune. Mobilisé en 1917 à 19 ans, comme mécanicien au camp d'aviation d'Avord, il devient instructeur technique à Longvic près de Dijon. Après la guerre, il retourne dans l'entreprise qu'il avait quitté et dont il prend la responsabilité. En 1932, il est l'un des fondateurs de l'Aéro-club Beaunois, dans lequel il crée une section de vol à voile. Il participe à l'aventure MIGNET en construisant un "POU DU CIEL".

Jean DÉLÉMONTEZ, né le 9 juin 1918 à Lyon est admissible à L'Ecole des Arts et Métiers de Cluny en 1935, mais doit y renoncer faute de bourse et entre à l'école des mécaniciens de l'Armée de l'Air à Rochefort. En 1936, après sa formation, il est affecté à Longvic et, avec son ami Adonis MOULËNE rencontre Édouard JOLY à l'aéro-club de Beaune. Fin 1936, Jean DÉLÉMONTEZ commence à dessiner des avions qui resteront au stade de la planche à dessin. En 1939, il rejoint le 3ème groupe de la 7ème Escadre de Chasse de Dijon où il travaille sur Morane Saulnier 406 et Dewoitine 520. Démobilisé à Toulouse, il rentre en 1941 au bureau d'étude de l'Atelier Industriel de l'Armée (AIA). En 1943, Jean DÉLÉMONTEZ devient l'adjoint d'Édouard JOLY dans l'entreprise de réparation de machines agricoles. Jean DÉLÉMONTEZ épousera la fille d‘Édouard JOLY et de cette union naîtrons quatre enfants : Jeanine (qui pilotera les avions de son père dès 16 ans), Jacques et les jumelles Michèle et Chantal...

En 1946, Édouard JOLY et Jean DÉLÉMONTEZ créent la société "Avions Jodel" à Challanges, route de Seurre. Le nom de la société est constitué du "Jo" de JOLY et du "del" de DÉLÉMONTEZ. Le domaine d‘activité annoncé, est l'étude, la construction et la réparation de tout matériel aérien. Les premiers contrats sont signés avec le Service de l'Aviation Légère et Sportive (SALS), pour réparer des planeurs. En 1947, Jean DÉLÉMONTEZ dessine directement sur des planches de contre-plaqué, un avion monoplace doté d‘une aile cantilever en un seul morceau avec un profile NACA 23012. C'est le D9, qui correspond à la neuvième étude de Jean DÉLÉMONTEZ et la première à se concrétiser. Édouard JOLY et Jean DÉLÉMONTEZ baptisent "Bébé Jodel" leur avion, qui n‘est pas prévu pour être construit à plusieurs exemplaires. Le premier vol a lieu le 22 janvier 1948, à partir de l‘aérodrome de Beaune.

Le D9 immatriculé F-PEPF est équipé d'un moteur Poinsard de 25 chevaux et pèse 144 kg. Il est peint en orange à partir d‘un mélange depeinture jaune américaine et rouge russe. Il sera ensuite repeint en beige avec un liseré grenat.

En 1949, la société Wassmer construira douze D9 équipés de moteurs Volkswagen. 600 exemplaires du D9 seront construits par des amateurs et des aéro-clubs. Plus de 800 plans seront vendus par la société "AvionsJodel", qui les commercialise toujours.

En 1949, l'état commande à la société "Avions Jodel", la réalisation de 2 prototypes biplaces. Le numéro 1, immatriculé F-BBBF, est baptisé D11. Il sera équipé d‘un moteur Salmson 9ADD à 9 cylindres en étoile de 45 chevaux. Il est peint en vert pâle métallisé à partir d'un mélange de peinture verte et de peinture aluminium. Il vole en avril 1950.Le numéro 2, immatriculé F-BBBG, est baptisé D111. Il sera équipé d‘un moteur Minié 4DC32 à 4 cylindres à plat de 75 chevaux. Il vole en mai 1950.

En 1951, la société Wassmer à Issoire décide de fabriquer sous licence deux versions du D11, équipées d‘un moteur Continental A65 à 4 cylindres à plat de 65 chevaux : le D112 et le D112A avec aérofreins. De 1952 à 1958, Wassmer produira le D120, baptisé "Paris-Nice", un D11 équipé d'un moteur Continental C90 à 4 cylindres à plat de 90 chevaux. En 1952, Lucien QUÉREY, fondateur de la Société Aéronautique Normande (SAN) à Bernay, rencontre Édouard JOLY et Jean DÉLÉMONTEZ au rassemblement de Montargis. Il décide à son tour de fabriquer le D112 sous licence. Les premiers exemplaires sont construits au printemps 1953. A partir de décembre 1955, la SAN produit presque exclusivement le D117 "Grand Tourisme", un D11 équipé du moteur Continental C90. Plus de 300 D112 et D117 seront produits par la SAN. Le D119, version du D11 équipée du moteur Continental C90, sera fabriquée par la société Valladeau à Guéret. Le D11 numéro 1 transformé en D112, et équipé de volets hypersustentateurs est basé sur le nouvel aérodrome de Beaune et vole toujours.

En 1957, Lucien QUEREY réussit à convaincre Jean DÉLÉMONTEZ d'étudier un quadriplace. C'est le D140 Mousquetaire avec un profil d'aile NACA 23015 dans la partie rectangulaire, évoluant vers un NACA4315 et un 35B dans les sections trapézoïdales, dont le dièdre est de 8°. Le premier vol a lieu le 4 juillet 1958 aux mains de Lucien QUEREY et les essais seront menés par Léon BIANCOTTO. Le D140 numéro 1 est immatriculé F-BIZE, le numéro 2 F-BIZA et le numéro 3 F-BIZB. Le D140B "Mousquetaire II" à la dérive modifiée, succède rapidement au D140A. En 1962, les D140C et D140AC "Mousquetaire II" à dérive en flèche feront leur apparition et en 1964, le D140E "Mousquetaire IV", sera doté d‘un empennage monobloc. En tout, 295exemplaires du "Mousquetaire" seront produits entre 1958 et 1966. En juin1965, le D140R "Abeille" immatriculé F-WLKK, réalisera son premier vol aux mains de Paul TALMAN. 22 exemplaires seront fabriqués.

En 1961, Jean DÉLÉMONTEZ étudie une ultime évolution du D11 avec un moteur Continental 0200A de 100chevaux, le D150 "Mascaret" qui vole pour la première fois en 1962 aux mains de Robert GEROMBOUX. Il sera proposé en version D150A équipé d‘un moteur Potez 4E20 de 105 chevaux. Un unique essai sera fait avec un moteur Franklinde 135 chevaux. Jean DÉLÉMONTEZ utilisera à titre personnel le D150 numéro 1, immatriculé F-BJST, de 1963 à 1967.

En 1978, Jean DÉLÉMONTEZ étudie pour Alain CAUCHY un avion biplace de 218 kg à vide équipé d‘un moteur Volkswagen 1600 cc de 52 chevaux, baptisé DC1. Le prototype immatriculé F-PYFU vole au début de l'été 1979 à Persan-Beaumont. A partir du DC1, Jean DÉLÉMONTEZ élabore le D18 équipé d'un moteur Volkswagen 1700 cc de 58 chevaux. Le premier vol du F-PYQM à lieu le 8 juillet 1984, aux mains de Jacques COSTES.

Jean Délémontez

 

L'aventure JODEL avec photos, au format pdf : jodel.pdf (1,3 Mo)

Retour